image1 image10 image11 image12 image13 image14 image15 image16 image17 image18 image19 image2 image20 image21 image23 image24 image3

Le libre arbitre

Le libre arbitre

Fonction et origine évolutive de la conscience (par Bruno Dubuc)

Réfléxions :

La conscience subjective du libre arbitre ne semble être qu'une illusion... mais je rajouterai attention ! Si nos décisions sont déterminées elles n'en sont pas pour autant prévisibles, compte tenu qu'on a affaire à un système complexe : le cerveau + l'environnement + le temps. Ce qui veut dire que quel que soit ce que l'on pense, tout est déterminé à l'avance, mais depuis une certaine durée, pas depuis l'origine des temps! et que, de toute façon, on ne pourrait pas le prédire, compte tenu des informations dont on dispose à l'instant "t"...

"Wegner tient aussi à rappeler que la possibilité que notre volonté consciente soit de l'ordre de l'illusion ne constitue en rien les bases d'un système explicatif qui se situerait à l'extérieur des voies matérielles du déterminisme causal. Et que dans la vie de tous les jours, la causalité mentale est fort utile et pas plus menacée par la présence de processus inconscients sous-jacents que ces derniers ne sont menacés par la présence de processus neurochimiques sous-jacents." (Bruno Dubuc)

Partant de ce principe on pourrait baisser les bras et ne plus rien faire de sa vie mais attention ! Même si nos actions ne sont pas déterminées par notre conscient au moment de l'action, elles sont déterminées par notre inconscient, mais celui-ci se construit, ou plutôt devrait-on dire se reconstruit en permanence de par les stimulus externes mais aussi internes, c'est à dire entre autres  notre conscience ! Donc le contrôle que nous avons en réfléchissant sur nous-même et nos actions à un moment donné déterminera plus tard nos réactions "inconscientes" face à une situation, donc dans le temps on peut dire qu'on a une certaine influence sur nos actions et nos comportements...

"Est-ce que la possibilité que la conscience volontaire soit de l'ordre de l'illusion mine la notion de libre arbitre ou les bases de nos pratiques morales ?

Il y a toujours cette peur qu'en rejetant le libre arbitre on rende du même coup toute existence absurde et inutile. Pourquoi, en effet, nous soucierions-nous de quoi que ce soit si tout a été déterminé pour nous depuis longtemps ? Mais pour nombre de biologistes, nous continuerons toujours à nous soucier de nous-même et des autres tout simplement parce que nous sommes des êtres humains, et c'est ce que les êtres humains font. Si par exemple vous décidez que vous allez rester assis sans rien faire parce que vous avez conclu que vous n'aviez pas de libre arbitre et que tout était absurde et inutile, eh bien va venir un moment où vous allez décider de vous lever pour vous faire un sandwich…

Cette boutade illustre bien la position de ceux qui ne s'inquiètent pas outre mesure que le libre arbitre ne s'avère qu'une illusion et que tous les comportements humains, même ceux qui nous semblent les plus volontaires, ne soient finalement que la somme d'innombrables déterminismes. C'est le cas du biologiste et philosophe Henri Atlan, qui pense qu'au contraire il est même possible que, en pénétrant ainsi dans les détails de cette illusion de notre volonté consciente, on soit en mesure de devenir des agents plus éclairés

Car très souvent, rappelle Atlan, nous croyons décider librement de notre comportement tout simplement parce que nous ignorons les causes de nos décisions. Outre les déterminismes génétiques dont on parle beaucoup, il existe quantité d'autres déterminismes, biologiques non génétiques, historiques, géographiques, sociaux, psychologiques, et environnementaux au sens large, qui tous influencent nos comportements.

Atlan croit aussi que, bien souvent, la satisfaction de notre «désir», qui serait le nec plus ultra de l'expression de notre liberté, est le fait d'un désir aliéné dans des déterminations inconscientes comme celles induites par la publicité, par les grands médias, par la classe sociale à laquelle on appartient, par la région du monde où l'on a grandi, etc.

Reste pourtant, selon Atlan, une autre sorte de libre arbitre, ou plutôt une libération progressive, celle que peut conférer la connaissance de ces déterminismes. Leur connaissance permet une orientation possible de «ce qui dépend de soi», comme disaient les Stoïciens, ou encore l'exercice partiel de ce que Spinoza appelait «la libre nécessité». Cette liberté consiste alors en une sorte d'acquiescement, aussi joyeux que possible, à ce que la nature produit en nous, en-dehors de nous et à travers nous.

La connaissance scientifique et la réflexion philosophique peuvent contribuer à cette libération qui, en cela, ne se réduit pas à une à une résignation fataliste passive. Elles nous forcent plutôt à exercer ce qui nous apparaît toujours comme des possibilités de choix libres, sur le mode du «comme si», tant que nous n'en connaissons pas les causes. Atlan rappelle que nous n'avons pas d'autre options, quand nous sommes confrontés à des choix dans la vie de tous les jours, que de jouer le rôle du libre arbitre. C'est peut-être dans ce sens qu'on peut comprendre le «Nous sommes condamnés à être libres» du philosophe Jean-Paul Sartre." (Bruno Dubuc)

De plus, nos choix, bien que déterminés, peuvent être déterminant ou pas pour l'avenir dans le système dans lequel nous évoluons car dans les systèmes complexes tout dépend des paramètres qui composent le système et de leur conditions à l'origine. Certains paramètres seront donc plus "déterminants" que d'autres et même si on ne pourra jamais prédire les événements et le futur, c'est le fait de savoir que l'on "peut" être déterminant sur la finalité du système dans lequel on évolue qui peut nous aider à mieux vivre, surtout quand on sait que l'on ai condamné à faire des choix, pour reprendre la citation de Jean-Paul Sartre.

 

Retour à la page d'accueil

Ajouter vos commentaires

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.

Participant à cette conversation

  • Invité

    :confused: B) :P :woohoo: :whistle: ;) :s :pinch: :X :shock: :side: :angry: :0 :evil: :( :X B) :dry: :kiss: :lol: :dry: :lol: :pinch:

    0 J'aime

Language translation :

French Arabic Chinese (Simplified) English German Italian Japanese Korean Portuguese Russian Spanish
by Free Games

Connexion



Joomla templates by Joomlashine